• #Formation
  • #Immersive Learning

Immersive Learning : quand la réalité virtuelle vient en aide à la formation !

Les technologies de réalité immersive et virtuelle ouvrent la porte à un champ d’évolutions pédagogiques presque sans limite. A la clé, apprenants et formateurs y trouvent de multiples bénéfices. Démonstration.  

Réalité virtuelle, réalité augmentée, vidéo interactive, voilà que débarquent de nouvelles techniques de formation. La crainte qu’elles menacent l’existence des formateurs est non fondée. Au contraire, elles offrent des potentialités plus grandes aux pédagogues, de la valeur ajoutée aux formations et un retour sur investissement. Apprenons-en plus sur…ces nouvelles façons d’apprendre.


Les modalités immersives en formation : à chacune ses spécificités !

A côté du présentiel, de la création de modules e-Learning, de la création de parcours multimodaux dits blended learning, l’avènement Immersive Learning est incontournable. Nous en avons fait le sujet de notre #OFF du 17 juin 2022 avec 5 invités experts et précieux sur ce vaste sujet.

Mais qu’est ce donc cet Immersive Learning ? De quoi parle t-on ?  De quoi s’agit-il ?  Qui est concerné ? Ca fait peur ou c’est positif ? En très résumé, nous pouvons dire que le champ de d’Immersive Learning comprend de nouvelles technologies  et approches pédagogiques de la formation, basées sur un mélange entre monde réel et monde virtuel, entre méthodes et moyens humains, présentiels et moyens ou outils technologiques distanciels et virtuels, en 2D, 3D.

Quand on parle de virtuel, il convient de distinguer deux grandes familles : d’une part, la réalité virtuelle à 100% qui est celle des jeux vidéos, sur PC, etc… et d’autre part, la réalité virtuelle mixte qui mélange réel et virtuel. 

Cette réalité virtuelle mixte peut prendre deux formes :

  1. la réalité augmentée, comme l’était le jeu Pokémon Go où on évoluait dans le monde réel mais avec des personnages, actions, objets…virtuels.
  2. la virtualité augmentée où l’apprenant évolue dans un monde non réel mais où il se trouve confronté à une situation réelle. Par exemple : il peut être amené à prendre la parole en public, devoir éteindre un feu virtuel avec un extincteur réel. 

 

A côté de ces techniques de réalité virtuelle, on trouve la vidéo 360°, plus connue et répandue à ce jour dans notre quotidien. Elle prend la forme de films interactifs, pédagogiques, basés sur de vraies situations filmées souvent sur le véritable lieu de travail de l’apprenant : une boutique, un salon, des bureaux, un site industriel etc.

 

Utiliser de nouvelles techniques et technologies pour être à la mode, c’est insensé. Pour NOW.be, l‘innovation pédagogique n’a de sens que lorsqu’elle est mise au service de l’apprentissage des apprenants, leur épanouissement et par voie de conséquence, la réussite des organisations.

 


 

La réalité virtuelle en formation : une mode ?

Utiliser de nouvelles techniques et technologies pour être à la mode, c’est insensé. L’innovation pédagogique n’a de sens pour NOW.be que lorsqu’elle est mise au service de l’apprentissage des apprenants, leur épanouissement et par voie de conséquence, la réussite des organisations.

L’immersive Learning est véritablement un progres technologique mêlé à des progrès pédagogiques au service d’un meilleur apprentissage. C’est un véritable plus au service d’un objectif pédagogique !

Ainsi, pour un même objectif pédagogique, on peut déployer plusieurs types de formation. Alors,  pourquoi ne pas y intégrer l’immersive learning, ce format d’apprentissage aux modalités puissantes en matière d’émotions, de transposition, d’exercices réalistes et donc immersifs ? 

 

Alors, pourquoi ne pas intégrer l’Immersive Learning, ce format d’apprentissage aux modalités puissantes en matière d’émotions, de transposition, d’exercices réalistes et donc immersifs

 

D’autant plus que ces technologies existent depuis longtemps. Elles ont atteint une maturité suffisante pour pouvoir être largement utilisées en pédagogie. Et, soulignons-le, leur coût s’est démocratisé. 

Plusieurs secteurs l’utilisent depuis des années, telles que l’armée ou la médecine (avec la chirurgie en particulier). Mais d’autres applications existent, notamment dans le domaine de l’inclusion du handicap, dans l’industrie et…la culture où l’expérience immersive s’invite de plus en plus. On peut, par exemple, visiter Notre Dame en mode immersif.

 


 

Les 10 avantages de l’Immersive Learning 

Comme tout ne s’apprend pas à l’école, et que la formation est continue, tout au long de la vie, de nos carrières, les organisations, privées ou publiques ont à coeur, au sein de leurs stratégies RH repensées, d’inclure des parcours innovantes et efficaces de formation et développement des compétences et potentiels à destination de leurs talents, qu’ils soient juniors ou seniors. 

 

L’Immersive Learning répond à ces enjeux d’attractivité de la formation et d’approches innovantes, focus sur des formations centrées sur les compétences clés, l’apprentissage immédiat, directement « exploitables », « transposables » sur le terrain, au quotidien, dans son métier.

 

  1. Un apprentissage plus rapide des gestes métier : il est plus rapide de visiter un entrepôt et de découvrir, s’initier, apprendre des instructions de sécurité grâce à un film interactif immersif que de lire un livret d’instructions de 200 pages. Le dispositif multimodale amènera l’apprenant à mettre ses connaissances en application de manière plus réactives.
  2. Une mobilisation juste des ressources : L’apprentissage immersif réclame une juste utilisation des ressources humaines (formateur) indispensables en adéquation avec la technologie immersive à maîtriser. Le métier de formateur évolue, sa posture, son rôle, également. De nouveaux outils sont à maîtriser. 
  3. Une modalité accessible pour tout type de populations et formations : l’Immersive Learning est tout à fait utile et recommandée aussi bien pour former des pilotes de ligne, que des instituteurs, des vendeurs en situation de vente en boutique, des soudeurs sur site ou des dirigeants face à un public. 
  4. Un outil dattraction pour les métiers en pénurie : les métiers de la construction, de l’alimentaire, de l’industrie, du tourisme, du loisir, et tant d’autres, pourraient attirer les jeunes générations ou moins jeunes, grâce à l’impact pédagogique, efficient et bien sûr attractif des nouvelles technologies.
  5. Un levier de motivation à se former : les apprenants sont généralement ouverts aux innovations, aux expérimentations, intéressés à tester et à suivre des formations avec ce type d’outil performant et innovant qui procure une expérience apprenante unique. La première fois !
  6. Un format idéal pour certains sujets : pour se former à la gestion du stress, à la prévention de certains risques en matière de sécurité, pour découvrir une nouvelle offre de produits et services en boutique face à des clients, apprendre à manipuler certains outils, des machines, rien de tel qu’un outil de simulation immersif pour se plonger dans des situations très réalistes ou l’apprenant, en faisant, en se trompant ( c’est permis ! ) apprend davantage et mémorise plus durablement. Le cerveau se nourrit de multiples éléments pour ancrer les informations, les comportements attendus.
  7. Une réponse aux besoins d’évoluer dans la façon d’apprendre (d’enseigner aussi) : apprenants et formateurs (ou enseignants) peuvent utiliser autre chose qu’un PowerPoint trop transmissif. (Remarque : Si vous résistez, nous formons à la création de superbes présentations PowerPoint impactantes). La formation est un véritable lever d’évolution et d’épanouissement, même un pilier de la stratégie RH de développement et conservation des talents ! Elle se doit donc d’être attractive !
  8. Une adaptation aux différents apprenants : l’outil permet à tout profil de suivre des formations Intégrant des technologies immersives, à son rythme. Comme pour tout projet de formation, une étape de recueil d’information et d’adaptation aux besoins spécifiques est un pré-requis de tout organisme Qualiopi certifié pour adapter et personnaliser ses contenus et programmes formation.
  9. Un outil qui sert de référentiel : une fois développé, la plupart des modules de réalité virtuelle peut servir de référentiel à tous les niveaux d’expertise, soit pour apprendre, soit pour réviser, soit pour former…
  10. Un budget maîtrisé : les investissements ont évolué. L’offre a progressé. Les tickets d’entrée pour produire ou acheter un projet de formation intégrant des modalités immersives sont de plsu en plus accessibles. L’entreprise peut aussi décider de l’importance et du budget à consacrer à telle ou telle formation en fonction du ROI attendu, de sa population cible, de l’usage.

 


 

L’apprentissage est plus actif, plus émotif, plus ancré dans le corps et le cerveau.

 

L’immersive Learning, c’est sérieux ? 

Tout comme le jeu favorise l’apprentissage et la ludopédagogie le prouve, la réalité virtuelle est également une approche et une modalité sérieuse. Oui, ce type d’apprentissage est efficace pour apprendre !

 

Grâce à la réalité virtuelle les apprenants :

  • apprennent 4x plus rapidement ;
  • sont plus concentrés ;
  • sont plus connectés émotionnellement (or, ressentir des émotions aide à intégrer un savoir) ;
  • retiennent davantage les apports notionnels ou comportements attendus à travailler.

 

Pour ce qui est de la rétention d’informations, justement, elle s’explique par le fait que l’apprentissage est plus actif, plus émotif, plus ancré dans le corps et le cerveau. En effet, dans un module de formation en réalité virtuelle, l’apprenant va chercher des informations ou résoudre des défis, se déplacer, interagir avec un groupe, répéter un geste plusieurs fois, avant de pouvoir avancer vers le module suivant. 

Or, rien de tel que la pratique ! On l’a tous expérimenté : c’est en réalisant un geste que l’on retient, beaucoup mieux qu’en écoutant de la théorie. Notre corps et cerveaux étant sollicités en simultané, nos connexions neuronnales sont boostées, et davantage propices à l’apprentissage.


Et les formateurs, « en péril » face à l’Immersif Learning ? 

 

La formation en mode immersif va-t-elle tuer le métier de formateur ? Bien sûr que non. Tout comme la vidéo n’a pas tué la radio, ces nouvelles technologies ne mettent pas les pédagogues, ni les formateurs au placard. Bien au contraire : leur boîte à outils s’enrichie de merveille technologiques propices à l’apprentissage, auxquels ils participent notamment à l’élaboration des contenus pédagogiques. Ils ont un rôle actif majeur à jouer dans toutes les phases d’un projet de formation : de la conception à l’animation du dispositif !

Car, non, il ne suffit pas d’ajouter un casque de réalité virtuelle à son déroulé de formation pour dire qu’on a bien formé. La qualité pédagogique d’un formateur et la qualité du contenu d’une formation immersive restent les deux piliers fondateurs d’un bon programme et expérience de formation. Avec ou sans outil de réalité augmentée.

 

Face à ces outils, les formateurs doivent surtout apprendre à devenir des formateurs immersifs.

 

Face à ces outils, les formateurs doivent surtout apprendre à devenir des formateurs immersifs. Et, en prérequis, accepter l’idée que ce type de formation vaut quelque chose et que cet outil a sa place dans leur formation.

Pour développer l’outil, formateurs et pédagogues doivent relever le défi de créer de bons contenus pédagogiques. Tantôt, il leur faudra simplifier des exercices, par rapport aux réalités d’un terrain, d’une situations professionnelle donnée, tantôt, il faudra inventer des scénarios pédagogiques et activités plus élaborés, plus ciblés et créer des situations nouvelles, surprenantes, qui n’ont pas encore eu lieu, (et, tant mieux), tels un incendie, ou une chute, une situation d’urgence à l hôpital, un produit en rupture de stock, une machine à l’arrêt, un incident important dans les transports ?

Dans le développement de leur formation immersive, il importe aussi d’attacher de l’importance à l’expérience utilisateur, afin de la rendre la plus satisfaisante et exceptionnelle, unique, possible.

 

 


En conclusion, l’Immersive Learning : un atout mais pas un tout !

Vous l’avez compris, les outils de formation immersifs, sont destinés à s’intégrer à un parcours de formation et non à remplacer toutes les formations. 

L’outil ne fait pas tout. Le formateur a toute sa place pour accompagner le formé par rapport à cet outil afin de soulever et faire disparaître certaines peurs légitimes. Il va aussi pouvoir observer les résultats de l’apprenant et identifier ses difficultés afin de lui offrir un accompagnement individuel sur ces points. 

S’adapter à chaque apprenant et l’aider à progresser à son rythme, n’est-ce pas là la valeur ajoutée de tout formateur ? Vous connaissez notre réponse.

 

 


Cet article est inspiré de l’émission #OFF du 17 juin 2022 où étaient invités 5 experts du sujet :

  • Louis Dupain, directeur des Opérations chez France Immersive Learning, dont NOW.be est membre.
  • Laurent Da Dalto, président fondateur de Mimbus, expert des solutions immersives pour la formation
  • Kevin Soler, fondateur et dirigeant de Virteem, ex VIP 360, Groupe de Marketing digital avec une spécialisation VR/360°
  • David Roblin, Ingénieur pédagogique, auditeur Certifié AFNOR, Fondateur d’ Evol Job et Directeur Pédagogique chez France Immersive Learning
  • Yvan Demumieux, référent pédagogique NOW.be, consultant, formateur et expert en Digital Learning et Ludopédagogie

Agenda : 2 formations à l’Immersive Learning à Paris !

  • 7 ou 21 septembre (1 jour – Initiation) : Découvrir la formation immersive par la réalité virtuelle
  • 13, 14 et 15 septembre (3 jours – Formation) : Devenir un formateur immersif avec la réalité virtuelle

Aller + loin

NOW.be propose une conférence et deux formations pour vous accompagner : à titre individuel en tant que formateur indépendant ou à destination de vos équipes pédagogiques de conception et d »animation de formation.

 

DECOUVREZ NOS OFFRES OU CONTACTEZ-NOUS !

Une question ? Un projet ?

Vous avez un projet d’animation d’atelier, de séminaire ou de formation et vous désirez en savoir plus à propos de la méthode Lego Serious Play ?

Contactez-nous !