Les Activités Ludo-Pédagogiques (ALP) ©

Une méthode pour dynamiser vos séminaires et formations et favoriser la motivation et l’ancrage chez vos apprenants !

Les Activités Ludo-Pédagogiques (ALP) © : de quoi s’agit – il ?

 

 

Le concept d’Activités Ludo-Pédagogiques (ALP) © est une méthode d’intelligence collective, théorisée en 4 étapes par Xavier Van Dieren, directeur et fondateur de NOW.be.

 

Inspirée des jeux cadres de Thiagi, des théories de l’apprentissage chez l’adulte et des sciences cognitives, la méthode ALP © permet, à travers 4 + 2 étapes simples et rythmées de créer des activités d’apprentissage ludiques adaptées à vos objectifs et d’animer toutes vos réunions, vos ateliers, vos séminaires et vos formations en présentiel ou à distance, de manière ultra engageante et efficace !

 

Ludiques, personnalisables et simples, les ALP offrent une structure vierge et dynamique qui permet de concevoir rapidement et simplement des activités pédagogiques de qualité, adaptées à tous vos publics et à tous vos objectifs.

Les objectifs des ALP : à quoi ça sert ?

 

  • Dynamiser vos événements
  • Mettre un groupe en action, en mouvement
  • Stimuler la réflexion individuelle et collective de vos participants
  • Favoriser l’émergence d’idées créatives facilement et rapidement
  • Aider à la prise de décision en un temps très court
  • Faciliter les partages d’expériences et échanges de bonnes pratiques, outils, et méthodes
  • S’exercer, tester des comportements, des outils, des idées, des méthodes
  • Ancrer des apprentissages, connaissances ou comportements durablement

 

Xavier Van Dieren, fondateur de NOW.be, nous parle de la méthode.


Les étapes de la méthode ALP ©

 

Les Activités Ludo-Pédagogiques (ALP) © respectent des règles et étapes clés :

En animation

1- La réflexion individuelle

Les participants observent un temps personnel pour réfléchir, de manière individuelle, à la question de départ ou à la probleématique soulevée.

2- Le partage entre pairs

Les participants sont invités à partager entre-eux le fruit de leurs réflexions individuelles. Ils mettent en commun leurs idées. C’est durant cette phase que s’opère la majeure partie des interactions.

3- La synthèse créative du contenu

Les participants se rassemblent en équipes (ou sous-groupes) pour mettre en commun, synthétiser et résumer le résultat des interactions, de manière créative variée. Un processus créatif s’opère.

4- La restitution en plénière

Chaque équipe (ou son rapporteur) présente aux autres équipes, en plénière, le résultat produit en sous-groupe. Ce partage, cette diffusion et narration du résultat peut se réaliser sous forme créative multiples : speech, dessin, mots clés, chanson, théâtre, powerpoint vivant…

En formation

5- Le débriefing

Un temps d’échange sous la forme d’un feedback, avec le formateur animateur (facilitateur) et les autres apprenants est fondamental pour exprimer et partager ses ressentis, ses expériences quant aux processus et aux solutions apportées.

6- L’ancrage

Transposer le jeu et/ou l’activité vécus dans le quotidien des participants est une étape fondamentale pour ancrer les nouvelles connaissances, comportements ou outils que l’on vient de découvrir et d’accueillir.

.

Sur tous les sujets et préoccupations !

  • Formation
  • Management
  • Diversité et Inclusion
  • Qualité de vie au travail
  • Innovation et créativité
  • Transformations RH
  • Cohésion d’équipe
  • Efficacité professionnelle
  • RSE,
  • Qualité Sécurité, Environnement
  • Gouvernance
  • Education

 

Les atouts de la Ludopédagogie

       

Plaisir et émotions

Apprendre par le jeu provoque une variété d’émotions fortes, des réactions ou comportements puissants : joie, envie, excitation, rire, partage, suspens, succès, divertissement… autant d’émotions qui jouent un rôle clé dans l’apprentissage (ancrage mémorable) et procurent ce sentiment d’une expérience apprenante plaisante, riche, vibrante qui marquent les apprenants.

       

Personnalisation

Les apprentissages doivent être associés et adaptés au vécu du participant. Partir de là où se trouve le participant et connecter son apprentissage à sa réalité est un point clef au processus d’apprentissage. En se connectant à son niveau de connaissance, à sa maîtrise du sujet, on peut facilement envisager le pas suivant.

 

                   

Expérimentation et compétences

C’est en faisant qu’on apprend le mieux (pédagogie active). Le jeu mobilise et développe de nombreuses capacités,  comportements et compétences (réflexion, argumentation, stratégie, collaboration, logique, empathie, etc.). Il permet  aux apprenants de (se) tester, d’essayer des outils ou méthodes pour s’entrainer sur des cas réels ou simulés. Le droit à l’erreur est permis.

 

   

Dynamique

Etre actif lors de l’apprentissage sollicite le cervelet et facilite l’ancrage. Ainsi, les activités d’intelligence collective, les changements de rythme, les échanges, la créativité, la transformation de contenu (texte, images) sollicitent sans cesse le participant et le rendent acteur de son apprentissage.

 

Ancrage mémoriel

Les contenus sont mieux retenus si les apprenants se sentent impliqués, concernés (sens, personnalisations) et concrètement sollicités ! Ce qui aura pour effet une rétention forte et durable des savoirs et un ancrage puissant des comportements souhaités. La pertinence et le plaisir favorisent la mémorisation.

 

               

Engagement et motivation

Grâce aux émotions et aux interactions, le jeu favorise la communication, la sociabilisation, le partage, l’émulation. Riche de plaisir, riche de sens puisque l’apprenant joue un rôle actif, les activités ludopédagogiques favorisent le désir d’apprendre, la participation, l’implication, la motivation et donc l’engagement des participants. Les apprenants vivent une expérience apprenante inoubliable.

.

Le formateur devient animateur facilitateur !

 

C’est au coeur du processus émergeant andragogique de la méthode ALP © que les apports notionnels et connaissances sont transmis aux participants. Le formateur joue un rôle fondamental de facilitateur.

La posture traditionnellement « théorique » ou transmissive du formateur évolue de plus en plus grâce aux approches pédagogiques pour adultes, de plus en en plus expérientielle et active. L’animateur formateur devient avant tout un facilitateur et un développeur de compétences, en plaçant l’apprenant et le participant au cœur de son apprentissage, lui-même nourri par le groupe et les activités d’intelligence collective.

 

Lors de l’utilisation de jeux-cadres comme les Activités Ludo-Pédagogiques (ALP) ©, lors d’une formation ou d’une réunion, ou lors de l’utilisation d’autres approches telles que le Lego SeriousPlay, l’Art Learning etc.. le facilitateur donne un cadre à la découverte à travers une méthode précise et des étapes clés.

Il guide la réflexion, facilite les échanges et aide à identifier les actions et comportements clefs issus de la réflexion et connaissances collectives.

C’est bien ici, au coeur de ce processus, que les apports notionnels essentiels définis en grains pédagogiques au préalable, sont transmis. Le formateur est le garant de cette transmission.

Et à distance ?

 

Les Activités Ludo-Pédagogiques (ALP) © en distanciel sont Numériques ! Elles sont baptisées ALPN ©.

Sur le même principe qu’en présentiel,  le formateur facilitateur suit un processus établi de 4 à 6 étapes, en contexte d’animation de séminaires, d’ateliers, de réunions ou de sessions de formations, pour amener le groupe à vivre une série d’étapes d’intelligence collective ludiques !

 

Une question ? Un projet ?

Vous avez un projet et souhaitez anime vos séminaires ou formations avec des Activités Ludo-Pédagogiques (ALP) ?
Vous souhaitez en savoir plus à propos de la méthode ALP ?

 

Contactez-nous !